Pyrénées-Atlantiques

Le Funiculaire, le wagon du bonheur

 

    Dès 1874, on évoque l'idée d'un ascenseur pour rejoindre la gare et le centre ville. En 1900 naît le schéma de rampe mobile qui relie la gare à la Place. En 1901, une concession de 75 ans est accordée à Monsieur Médebielle pour son exploitation. Ce projet ne voit cependant pas le jour. Jean Bonnamy, entrepreneur de travaux publics bordelais propose un projet de funiculaire électrique qu'il présente comme un "moyen de locomotion rapide et commode permettant à ceux qui le voudront d'éviter à la montée comme à la descente le parcours assez rude des lacets". Le projet est finalement repoussé par le conseil municipal le 12 juillet 1904 principalement à cause de l'emplacement qui avait été pressenti. Jean Bonnamy tient à son projet. Il modifie l'emplacement de la station d'arrivée et grâce au soutien du maire de l'époque, Henri Faisans, il signe finalement une convention avec le conseil municipal le 12 juillet 1905. La construction du funiculaire s'achève au début de l'année 1908. D'une longueur approximative de 103 mètres, sur une pente moyenne de 30%, il est inauguré le samedi 12 février 1908. Finalement non rentable, est vendu aux enchères, Monsieur Guanino l'achète et l'exploite jusqu'en 1951. En 1954, le funiculaire reprend du service avec Monsieur Mérillon. De nos jours après modernisation et de nombreux travaux pour la sécurité c'est la ville de Pau qui exploite le funiculaire avec une équipe de douze personnes.

 

 
 

 

 

 

 

 

 


Pau

 
                    image002

 

 

 

 

 

 

 

1  2

Montée du Funiculaire de la gare à la place

(Ligne d'une longueur de 130 mètres, sur une pente de 30 %)

 

3  4

Croisement des Funiculaires et montée vers la place

(Ligne d'une longueur de 130 mètres, sur une pente de 30 %)

 

 

 

Flèche 11 Flèche 2

Sommaire