Saône-et-Loire

Le Petit Train des Combes

 

   A l'origine, le chemin de fer du Creusot servait à transporter les scories des hauts-fourneaux de la Plaine des Riaux (usine Schneider). Au début du siècle, il était appelé " Tacot des Crouillottes ". Partant de la plaine des Riaux, le " Tacot " gravissait la montagne de la Marolle, et venait déverser son chargement sur le plateau de la Combe. Près de 500 tonnes de scories par jour étaient ainsi évacuées. Abandonné dans les années 1950, le tracé a ensuite été totalement déferré. A partir de 1990, le " Train des Combes " reprit du service sur une ligne de 5,2 km. Le parcours a flanc de montagne, permet de découvrir tunnels, aires de pique-nique, ponts et gorges. Six locotracteurs et quinze voitures ont transporté en 1997 plus de 33 000 voyageurs. Une locomotive à vapeur 040 DFB fait partie des machines utilisées. Le prolongement de la ligne jusqu'au bas de la montagne (1998) a étendu le réseau, et porté sa longueur à 10 km. La dénivelée de 1 10 mètres entre les gares de départ et d'arrivée est unique pour un train touristique en voie de 0,60 m. Une nouvelle gare construite à proximité de la gare S.N.C.F. en 1999 permet d'améliorer les prestations. Un locotracteur flambant neuf (Socofer 110 CV, équipé de trois voitures grand confort d'une capacité de 120 places) a complété le matériel roulant en avril 1998.

 

 

 
 

 

 

 

 

 


Le Creusot

 
                   image002

 

 

 

 

 

 

1

Vue générale du matériel (Locomotives à vapeur et diesels)

(Ligne  Le Creusot - Les Combes (10 km))

 

2

Le petit train touristique traversant les gorges

(Ligne  Le Creusot - Les Combes (10 km))

 

 

 

Flèche 11 Flèche 2

Sommaire